Avertissement
Crise sanitaire | Retrouvez toutes les informations sur la page Coronavirus-Covid-19
Coche verte

L’origine des quartiers de Louvain-la-Neuve

Biéreau

Biéreau est à l’origine « Beau reward », c’est-à-dire « beau regard » ou « belle vue » qui évoque le superbe panorama qui s’étend devant la ferme, vers le hameau de Blocry et la vallée de la Malaise. La ferme, ainsi que plus de 110 hectares de terres et de bois, ont été propriété de l’Abbaye de Florival jusqu’en 1798. Actuellement, cette ferme est devenue un centre culturel à vocation musicale.

Le quartier du Biéreau fut le premier quartier construit à Louvain-la-Neuve (1971-73). On y trouve une zone résidentielle et une zone académique ainsi que le Cyclotron (accélérateur de particules le plus puissant d’Europe occidentale dans sa catégorie qui atteint 100 millions d’électronvolts). Le quartier résidentiel est groupé autour de la vieille ferme brabançonne du Biéreau. Devant la ferme s’étire la Scavée du Biéreau, un chemin creux agricole qui reliait autrefois le Biéreau à Lauzelle. Les fermiers l’empruntaient pour mener leurs troupeaux à la vallée.

Baraque

La Baraque était, avant la construction de Louvain-la-Neuve, le nom d’un hameau d’Ottignies. C’est aujourd’hui le nom d’un sous-quartier du Biéreau. Avant l’arrivée de l’Université, le hameau de la Baraque s’étendait sur les deux communes d’Ottignies et de Corroy-le-Grand.

Peuplé de peu d’habitants, ce quartier « à part » regroupe des maisons anciennes et aussi plusieurs ensembles d’habitat alternatif résultant d’expérimentations architecturales : roulottes, bulles, maisons de chaume...

Bruyères

Ce lieudit a comme source la couverture du sol à cet endroit. En 1632, la seigneurie d’Ottignies comptait 200 bonniers de bruyères, mais en 1856, il n’en restait déjà plus que 54 ares. Les bruyères présentes à ces endroits devaient leur origine au défrichement d’une lande.

Ce hameau est récent : il occupait le sommet d’un petit plateau à l’est-sud-est d’Ottignies et se prolongeait sur le territoire de Mont-Saint-Guibert. Le quartier des Bruyères est composé de nombreux logements collectifs, comprenant des "kots" (chambres pour étudiants) et des appartements communautaires. Ce quartier a été mis en chantier pour faire face à la forte demande étudiante. Il est bordé au nord par le lac de Louvain-la-Neuve. Des logements unifamiliaux et collectifs citadins y ont trouvé leur place aux alentours. Le sud du quartier se prolonge par un nouveau lotissement comprenant des maisons unifamiliales et des immeubles à appartements.

Hocaille

La Hocaille, en wallon « Okaye », devait être à l’origine un « buisson d’épines ». La campagne d’hocaille désignait une partie de la campagne de Blocry qui s’étendait entre la campagne d’Ottignies et de Lauzelle.

L’Hocaille est un quartier résidentiel qui a été construit après le quartier du Biéreau. Il comprend des ensembles d’appartements communautaires pour étudiants, les kots à projets et des maisons unifamiliales disposées de façon plus ouverte.

Le centre de ce quartier est la Ferme de Blocry, une autre vieille ferme brabançonne entièrement restaurée. C’est là que se trouvent également le Centre Sportif de Blocry, les piscines et l’Eglise Saint François d’Assise. L’extrémité du quartier se trouve en bordure immédiate du bois de Lauzelle.

Lauzelle

Le plateau de Lauzelle était composé de terrains quasi chauves, occupés par des terres de culture et des prairies, quelques fermes, quelques chemins creux et quelques talus boisés. Ce qui est le plus intéressant, c’était la présence de la vallée de la Malaise et du bois des Quéwées, du bois de Lauzelle et de toute la frange sud-est de Wavre. Ces zones assurent des liaisons naturelles continues entre le plateau de Lauzelle et la vallée de la Dyle qui doit sa richesse naturelle à ses zones humides.

Le quartier de Lauzelle est également résidentiel et marque un second souffle dans le renouveau de la construction à la fin des années 80. On remarque que les parcelles sont plus vastes que dans les premiers quartiers. Consacré à la vie familiale et citadine, un petit béguinage de sept habitations y a vu le jour, offrant services et logement aux personnes âgées. On y trouve aussi des logements sociaux, des écoles et une maison de repos.

Centre urbain

Le centre urbain est un quartier à part entière où convergent les rues principales de la cité.

La dalle piétonne relie les principales places et lieux de rencontres de Louvain-la-Neuve. La gare, l’administration de l’Université, le centre commercial, les musées et les principaux lieux culturels (salles de spectacles, théâtre et cinéma) s’y retrouvent mêlés aux facultés des Sciences Humaines, aux kots et aux appartements.

Un marché se tient sur les deux places principales du centre et celles-ci sont régulièrement prises d'assaut lors de festivités, animations étudiantes et fin de sessions d'examens.

Actions sur le document